Village du sud-ouest du Togo, Danyi N’Digbé se trouve dans la préfecture de Danyi dans la région des Plateaux à 49 km de la ville de Kpalimé et 9 km de la ville d’Adéta, chef – lieu de la préfecture de Kpelé – Akata. Il est habité par environ 2500 personnes dont 75% d’indigène et 25% de ressortissants résidents. La langue parlée est l’Ewé.

Vue du carrefour vers le sud

Le village de Danyi n’Digbé est situé sur le plateau de Danyi à une altitude d’environ 950 mètres. On y retrouve un climat tropical de types subéquatorial marqué par deux saisons sèches et deux saisons pluvieuses aucours de l’année. C’est l’une des localités les plus arrosées du Togo et où il fait plus frais surtout dans le courant du mois d’Août. L’actiuvité économique principale est l’agriculture qui est caractérisée par les cultures d’exportation comme le café et le cacao, les agrumes et les cultures potagères. La production vivrière est moins importante.

Le village de N’Digbé est fondé par des descendants d’un groupe d’éwé appelé les Danyi qui peuplèrent le plateau probablement vers la fin de XVIIIème siècle après l’exode de Notsè. Le peuple Danyi serait l’un des derniers groupes à quitter notsé sous la conduite des ancêtres tels que Adzase, Aluku et Bobi

.

Les fondateurs de Danyi N’Digbé habitaient Kakpa ensemble avec d’autres frères qui, à un moment donné, ont décidé d’aller fonder les villages de Kudzra et de Elavanyo. La fondation de N’Digbé remonte à 1911 lors de la colonisation allemande du Togo. De vives contestations avaient suivi l’initiative de la part de certains habitants et notables de Kakpa qui ne voulaient pas qu’il y ait de nouveaux départs. C’est ainsi que les contestations firent appel au docteur Grüner, alors chef de la circonscription de Missahohe, qui envoya des forces de l’ordre pour mettre feu au nouveau village. Mais frappés par la beauté, l’emplacement et la merveille du site de ce nouveau village, les envoyés décidèrent de ne pas exécuter l’ordre intimé et retournèrent convaincre le docteur Grüner à renoncer à la destruction de ce village. Ce dernier, convaincu, encouragea donc les fondateurs à poursuivre l’œuvre. Une attention particulière fut accordée à ce village par l’administration coloniale qui y installa en 1956 un poste administratif.

Vue du carrefour vers l'ouest du village
Les Danyi vont alors parcourir une longue distance parquées par des esclaves à divers endroits à la recherche d’une terre favorable à l’agriculture et où la vie sera agréable. L’ancêtre Bobi, seul resté en vie pour conduire le groupe, dans ses tournées de chasse, finit par découvrir le plateau qui prendra le nom de son peuple et qui sera le site définitif des Danyi. Le premier groupe des Danyi fonda le village de Kakpa et le dernier groupe, qui suivit fonda celui d’AtigbaLa dénomination « N’Digbé » est très significative. En effet c’est aucours d’un conseil matinal que la décision fut prise de construire le nouveau village au site actuel. Les appréciations et encouragements faits par le docteur Grüner et ses collaborateurs et ceux des révérends pères allemands qui fréquentaient le plateau, avaient fait croire que le site était bien choisi et cela pourrait favoriser un développement rapide du village. Estimant donc qu’ils ne s’étaient pas trompés lors de ce conseil matinal, les fondateurs ont donc jugé donner le nom N’Digbé au village qui veut dire « le conseil du matin est le meilleur » en langue local « N’Digbe meblea ame o ! »

 

Copyright@ndigbe 2010 Webmaster
POUR N'DIGBE, AGISSONS ENSEMBLE
Présentation
Administration
Le CDB
Opportunités
Les Problèmes
Documents 
Nous contacter