L’élevage est de subsistance et concerne les volailles (poulets), les petits ruminants (chèvres, moutons, porcins). Il existe aussi l’élevage de bovins destiné à la vente. Des potentialités existent aussi dans l’élevage à grande échelle.
Le commerce est peu développé et est réservé à une minorité des habitants. On y retrouve quelques petites boutiques et kiosques où des produits manufacturés importés sont vendus. De part sa situation de village carrefour, l’implantation de grande surface commerciale peut aussi être rentable.en venant d’Adéta. Il est situé à 170Km environ de Lomé la Capitale et à 49 km de la principale ville de Kpalimé. Le village est desservi par une route bitumée facilitant ainsi l’accès. C’est un grand carrefour à partir duquel on peut aller soit à Yikpa sur la frontière Togo –Ghana, soit à Apéyémé le chef-lieu de la préfecture en prolongeant sur le monastère de Dzogbégan, soit encore à partir de N’digbé on peut revenir par une piste à Kpalimé en pa
ssant par Kouma ou Lavié.

Sur le plan géographique

La Localisation : un village carrefour, facile d’accès Danyi N’digbé est un village situé au sud-ouest du TOGO dans la Région des Plateaux et plus précisément dans la préfecture de Danyi. C’est l’un des villages du canton de Kakpa, le premier de son canton et de sa préfecture

Paysage

Cliquez ici pour voir les autres attouts .

Le village de Danyi N’digbé présente des atouts considérables notamment sur les plans : géographique, humain, culturel, social et économique. Tous ces paramètres sont favorables au développement du tourisme, de l’hôtellerie, de l’agriculture, de l’’élevage et du commerce

Sur le plan économique


L’agriculture représente la principale activité économique des habitants de N’digbé (98% de la population). L’agriculture bénéficie d’un sol fertile et des conditions climatiques très favorables. Les produits vivriers notamment le manioc, le maïs, l’igname occupent environ 80% des surfaces cultivées. On y cultive aussi des produits de rente notamment le café et le cacao. Depuis quelques années, la culture maraîchère a commencé par occuper les populations surtout les jeunes. Ainsi, les produits comme le poivron, la tomate, l’aubergine, l’haricot vert, les choux sont de plus en plus cultivés à une échelle importante. La préfecture de Danyi en général et le village de N’digbé en particulier est une localité qui produit assez de fruits tels : l’ananas, la banane, l’orange, l’avocat etc.
Diversité des cultures agricoles
Les potentialités agricoles restent grandes mais sous-exploitées avec des techniques rudimentaires de production. Il n’y a donc pas de grandes productions agricoles à échelle industrielle. La production à grande échelle et / ou la transformation sur place des produits agricoles demeurent possible. C’est donc un atout majeur pour tout opérateur économique qui s’y intéresserait.

Copyright@ndigbe 2010 Webmaster
POUR N'DIGBE, AGISSONS ENSEMBLE
 
Présentation
Administration
Le CVD
Opportunites
Les Problèmes  
Documents 
Nous contacter